jeudi 18 novembre 2010

Le Concombre masqué


Nikita Mandryka (c'est le barbu à droite qui se fend la gueule) est cofondateur du défunt "Echo des savanes" avec ses complices Claire Brétécher et Marcel Gotlib qui a déclenché une sacrée révolution et foutu un joyeux et contagieux bordel salvateur dans l'univers infantile des "petits mickeys" de l'après mai 68 .


Je suis devenu fan dans le Pilote hebdomadaire de mon adolescence, au fil de ses pages d'actualités, des aventures de son curcubitacé masqué (qui avait préalablement germé dans les pages de Pif aux éditions Vaillant, je l'ignorais à l'époque) et de ses loufoques et irrésistibles "Clopinettes" scénarisées par Gotlib.
L'univers absurde, barré, psychanalitique, introspectif du Concombre masqué et de son fidèle compagnon (et souffre douleur) Chourave un chou-fleur ! son repaire un "Cactus-blockhaus" sont à rapprocher du Désert B développé dans "Inside Moebius".







Inclassable, hors-mode, Mandryka continue à cultiver les aventures
du seul légume masqué de la bande dessinée aux éditions Dargaud
après un passage chez Dupuis.



Clin d'oeil, une incursion de Gotlib et Gir à la recherche de Saint Exupery dans "La vie quotidienne du Concombre masqué".



Dans le prochain album à paraître "L'ultime vérité", le Concombre flanqué de sa secrétaire s'envole pour Casablanca ! Affaire à suivre et longue vie au Concombre masqué !

Aucun commentaire: