jeudi 16 septembre 2010

Babylone



Toujours ce projet de temple, quartier général, bunker, repaire secret, tour de babel. Contrairement à ce que Brice Hortefeux pourrait en conclure, il ne s'agit d'un campement de Roms venus m'empoisonner le Taj Mahal, mais de nomades, pélerins, faux prophètes, marchands, trafiquants de rêves, prostituées, devins, aventuriers (ères), mercenaires, charlatans accourus de contrées lointaines et d'autres univers, attirés par l'or, sollicitant une audience, une faveur, venus faire allégence.

Aucun commentaire: