dimanche 13 février 2011

Mitres, soutanes et encensoir.

Les années passées à fréquenter des établissements scolaires religieux, Saint Gabriel pour le primaire, Saint Boniface pour le secondaire, Saint Luc puis "Jean Dupuis, Fils et cie" (d'obédience catholique fervent et actif) ont exacerbé chez Franquin un sentiment anticlérical. Il n'a jamais mâché ses mots avec la morale religieuse et ses institutions. Après avoir déhambulé sur les bandeaux de titre du "Trombone illustré", Le petit évèque (personnage cher à Franquin) a repris du service pour trôner sur les posters muraux de la rédaction de Dupuis dans plusieurs pages de Gaston.




Moebius - hommage à la Mitre railleuse.

Aucun commentaire: