lundi 7 mars 2011

Emmanuel Fremiet

Au grès de mes périgrinations sur la toile, je suis tombé sur les sculptures d'Emmanuel Fremiet dont je ne connaissais sans le savoir que sa statue de Jeanne D'arc à Paris (récupérée pour des commémorations douteuses). Emmanuel Fremiet (1824-1910, principal représentant du réalisme rationaliste voire du naturalisme français) sculpteur français est reconnu comme un excellent artiste dans la production d'animaux dans un style naturaliste tout en ayant exécuté des œuvres de commande patriotiques dans un style néoclassique.
Je l'ai découvert gràce à son "Gorille enlevant une femme" qu'il exposa à l'époque, fut rejeté, puis reçut une médaille d'honneur au Salon de 1887. Cette œuvre célèbre à son époque, a néanmoins fait scandale, elle apparaîtrait maintenant ridicule pour sa représentation d'un gorille enlevant une femme nue, avec l'intention de la violer — acte dont un vrai gorille, femelle de surcroit, n'aurait pas la moindre idée. Quoi qu'il en soit, cette scène n'en a pas moins, selon Baudelaire "excité la curiosité priapique" du public. King Kong avant la lettre !

En m'amusant à détourner la sculpture de Fremiet, 
j'avais le sentiment d'être familier avec cette oeuvre et pour cause,
 en me creusant les méninges, je me suis rappelé cette sérigraphie
de Tardi datant de 1976 chez Artefact.
Une prochaine fois, je vous parlerais de son
"Orang-outang étranglant un sauvage de Bornéo",
ça fait très "Oncle Paul" dans Spirou.

1 commentaire:

hanane a dit…

c super, je t envie vraiment a ce que tu px faire avec ton cryon, bravo